dimanche 2 octobre 2016

DU PLOMB D'ESPAGNE EN LINGOTS ET DU FER GAULOIS DANS DES TONNEAUX

Cette année la campagne menée en Camargue par Luc Long (DRASSM) et son équipe (2ASM), révèle deux nouvelles épaves antiques au large des Saintes-Maries-de-la-Mer. Après les blocs de marbre de l’épave SM39, les expertises viennent de porter sur un gisement de lingots de plomb sans doute ibériques (épave SM35). Elles se sont poursuivies sur une étonnante épave chargée de tonneaux emplis de lopins de fer (épave SM41), datés du Ier siècle après J.-C. Si le tonneau était déjà utilisé à cette époque pour conditionner des lingots de fer, on peut imaginer qu’il servait alors aussi au transport du vin. Il serait en effet étonnant que les Romains aient attendu encore un siècle avant de l’utiliser dans la viticulture (il était généralement admis jusque-là que ce conteneur en bois ne remplace les amphores qu’à partir du IIème siècle).


Deux lingots de plomb ibériques de l’épave SM35 avec une inscription sur le dos (photo/vidéo Pascal Laforest/2ASM)
Un lingot de plomb de SM35 numéroté in situ (photo Pascal Laforest/2ASM)
Tonneau, on voit apparaître le couvercle et les douelles du tonneau en fragmentant la concrétion qui le recouvre intégralement
(photo Luc Long/DRASSM)
Représentation d’un tonneau de l’épave SM41. Dessin du cahier de fouille (Luc Long/DRASSM)